La vie sans Adsense : 7 euros de perdus, combien de trouvés ?

J’expliquais dans un billet récent ma décision de supprimer les publicités Adsense sur mon blog pour chercher d’autres sources de monétisation.
Après deux mois sans pubs Adsense, voici un premier bilan de la situation :

  • le manque-à-gagner en publicité pour ces deux mois, si l’on se base aux statistiques des mois précédents, se monte à environ 7 euros (pour rappel, j’avais un CPM assez faiblard, et environ 5000 visites par mois)
  • j’ai récupéré du temps que je passais à surveiller les taux de clics Adsense qui vivotaient laborieusement, je le passe désormais à des activités plus « enrichissantes » : lire et répondre aux commentaires, par exemple.
  • mon blog a généré environ 250 visites vers mon activité de création de sites web. Sur ces visites, j’ai reçu une demande de devis crédible pour la refonte graphique de 2 blogs.
  • l’article sur Adsense a lui-même pas mal buzzé (, ou ), et m’a valu un déjeuner avec un lecteur qui avait un projet à me proposer. Pas rémunérateur mais intéressant.

Conclusions provisoires et possibilités futures

Côté argent :

Dans l’absolu, je n’ai pas touché un seul centime, c’est vrai. Néammoins ces deux prospects me paraissent un premier pas encourageant.

Comment l’évaluer financièrement ? Si on veut se lancer dans des calculs statistiques (un peu à l’arrache), on peut dire qu’un devis rapporte le coût moyen d’une prestation multiplié par le pourcentage de devis qui se concrétisent réellement. Etant débutant (et sélectif) en matière de prospection commerciale, je vais partir sur des valeurs faibles : 300 euros de prestation pour 10% de signatures. Le calcul est vite fait : 300×10% = 30 euros. C’est de l’argent virtuel, mais l’argent de Google est tout aussi virtuel tant qu’on n’a pas atteint le seuil de versement.

N’empêche, je ne me baserais pas sur un tel chiffre pour évaluer définitivement le potentiel d’un site, en particulier parce qu’il repose sur UN seul devis et qu’il pourrait bien se passer six mois sans demande, ce qui ramènerait la moyenne proche de zéro (à noter que sur la même période, Adwords m’a apporté 10 demandes de devis pour un investissement de 30 euros, ce qui est déjà plus régulier et permet d’en tirer des grands enseignements).

Côté référencement :

Un autre élément à prendre en compte est le référencement naturel. Au contraire des publicités (type Adwords) qui n’impactent la fréquentation de mon site que pendant que j’alimente le compte, les liens que je crée entre mon blog et mon site pro sont de la bonne matière à SEO. Du coup je peux espérer, d’ici quelques mois, que le trafic en provenance de Google s’améliore lentement mais sûrement, et ce sans y injecter d’argent.

Côté relation avec les visiteurs :

Lorsqu’un visiteur prend la peine de regarder une pub sur un blog, sa relation avec vous est soit totalement superficielle (il arrive, il clique, il t’oublie), soit carrément hostile (« la pub c’est le mal ! »). Bref, humainement, la pub est loin de créer une situation relationnelle idéale.

Au contraire, passer plus de temps sur les commentaires m’apporte déjà une interaction plus riche qu’auparavant. Quand c’est une demande de devis par formulaire, cela peut déboucher sur des collaborations intéressantes. Quand cela se concrétise sous forme de rendez-vous physique, c’est le jackpot. J’ai enfin l’impression que tout ce déballage d’idées, de retours d’expérience, d’interrogations que constitue un blog avait réellement une utilité : débattre, être impliqué dans des projets, être (un peu) reconnu.

Conclusion

Bref, je suis d’ores et déjà satisfait de ce changement. Le calcul financier gagne à être affiné mais les 7 euros de Google Adsense ne me manquent pas. A bon entendeur !

Outil de référencement professionnel - essai gratuit Ce contenu a été publié dans Blog, Webdesign, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à La vie sans Adsense : 7 euros de perdus, combien de trouvés ?

  1. Ping : Pour augmenter mes revenus sur mon blog, j’arrête Adsense | Le Potlatch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *