Gandi hébergement : payez vous une tranche de serveur

J’ai testé le nouveau service d’hébergement Web de Gandi. Le principe : disposer sur un gros serveur d’un petit serveur virtuel qui offre toutes les fonctions d’un dédié pour une fraction de son prix. Selon les besoins, vous achetez 1, 2, 8, voire 32 tranches dans le serveur, ce qui vous donnera d’autant plus de bande passante, espace disque, puissance processeur et mémoire. Alors, arnaque ou vraie évolution ?


Court billet pour vous parler de la nouvelle plateforme d’hébergement de Gandi. Le principe : avoir sur un gros serveur physique un petit serveur Linux virtuel (grâce à Xen) qui offre toutes les fonctions d’un serveur dédié pour une fraction de son prix. Selon les besoins, vous pouvez acheter une, deux, huit voire 32 tranches dans le serveur, ce qui vous donnera d’autant plus de bande passante, espace disque, puissance processeur et mémoire. En cas d’accroissement soudain de l’activité, on peut agrandir son serveur ou le rétrécir.

Pour le prix, il faut compter 10 euros HT par mois par tranche (6 euros pour l’instant, car le service est en bêta). Plusieurs distributions de Linux sont prévues, dont une Ubuntu spéciale administrable via le site Gandi (Gandi AI), largement suffisante pour les usages courants.

Je suis en train de basculer progressivement mon site de musique à télécharger et de mon dernier jeu en ligne, et très prochainement ce blog.

Le système est ultra-flexible, très efficace : j’adore. J’ai juste eu à attendre un peu longtemps la mise en route initiale (15 heures environ), mais depuis ça roule. La disponibilité est bonne puisque je n’ai pas vu de coupure en deux semaines d’utilisation. Les avantages par rapport à un mutualisé type OVH :

  • La fonction mail() fonctionne parfaitement
  • Possibilité de créer des bases MySQL à la pelle
  • Possibilité de centraliser plusieurs sites sur un même serveur, donc potentiellement de faire des économies
  • Pas de limite de trafic (seule la bande passante disponible peut constituer un frein)
  • Choix de distribution de Linux, et possibilité d’installer des logiciels supplémentaires sur le serveur
  • Accès SSH sur le serveur, avec les droits limités (si vous choisissez de passer par l’admin Gandi AI) ou root

Bref, un usage très pertinent de la virtualisation, technologie très prometteuse.

Le site de Gandi Hébergement

Mise à jour amusante : juste au moment où je poste ce billet à la gloire de ce service, il décide de planter sérieusement. Premier plantage, et pas des moindres puisqu’il dure depuis quatre heures et que le support technique ne donne aucune info. C’est l’ironie de la vie qui a décidé de frapper un grand coup. Espérons que ça se rétablira vite ; mais ce sont les dures lois de la version bêta.

Outil de référencement professionnel - essai gratuit Ce contenu a été publié dans Développement PHP, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Gandi hébergement : payez vous une tranche de serveur

  1. raphaele dit :

    j’ai testé pour une cliente, je trouve ça impec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *