Le dernier blog du monde

A quoi servira un blog de plus sur cette planète ? Et le dernier en plus. Tout le monde en a déjà un, je suis vraiment à la ramasse. A quoi ça va servir ? Est-ce qu’il guérira les maux, empêchera les guerres, préviendra les désordres digestifs ? Est-ce qu’il mettra un terme à la religion de la consommation, insufflera des idées neuves dans un corps social exsangue, apportera amour, gloire et beauté aux peuples du monde ?

Hélàs, cent fois hélàs ! Une fois de plus, un blog ne servira pas ces nobles desseins. A quoi bon alors ? Contenter la soif de postérité crasseuse dans laquelle se complaira l’auteur ? Notamment. Mais créer du lien, être la base d’une nouvelle forme d’échange à laquelle il est tentant de participer, oui, certainement. Tenter quelque chose, pour donner en partage le peu qu’on est capable de concevoir. Donner, donner comme il faudrait toujours donner : égoïstement. Pour soi. Pour en retirer quelque chose. Donner dans le seul but d’être un agent du monde qui bouge. Donner plus, donner mieux, contribuer à l’invraisemblable édifice des futilités humaines en attendant que la faux nous saisisse. Donner parce que la confrontation à autrui est la seule épreuve enrichissante. Donner pour recevoir, donner pour perdre, donner pour donner. Voilà à quoi ça peut servir.

Mais c’est donnant-donnant.

Outil de référencement professionnel - essai gratuit Ce contenu a été publié dans Blog, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *